THOMAS RORTAIS

THOMAS RORTAIS

Comédien

Il n’habite dans le 1er arrondissement que depuis juin mais Thomas Rortais, comédien, se souvient que c’est ici, en 2013, alors qu’il n’a que 21 ans, qu’il est engagé pour son premier rôle professionnel. Au Tasse Livre, le metteur en scène Michel Raskine l’embauche alors pour son adaptation ciselée du Triomphe de l’amour. D’ailleurs, pour lui qui a longtemps été un résident de la Guillotière, la place Sathonay est l’endroit qu’il « côtoie le plus ». Et parce qu’il en est désormais un voisin et que Louise Vignaud impulse une nouvelle programmation, il est aussi un adepte du théâtre des Clochards célestes dont il n’a jamais encore – à ce jour – foulé les planches. Aujourd’hui, gravir la montée de la Grande-côte « pour le panorama » est devenu un rituel qui lui permet aussi de fréquenter régulièrement le marché de la Croix-Rousse quand il n’est pas au Trokson ou, à côté, à L’Envers des pentes pour suivre assidument les matchs de l’OL. Sorti brillamment du Conservatoire de théâtre en 2014, Thomas Rortais, a enchaîné les rôles importants au théâtre (et un passage dans la série de Canal + Les Revenants).

À la rentrée, il sera au Rize de Villeurbanne dans Gris puis au TNP dans la nouvelle création de Baptiste Guiton, After the end de Dennis Kelly, contemporain de Loach, tant dans l’époque que dans le propos.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer