Novembre des Canuts

Novembre des Canuts

Se nourrir du passé pour construire l’avenir

« J’ai cofondé la manifestation Novembre des canuts avec Robert Luc en 2008 dans l’optique de faire un lien entre l’histoire ouvrière, le fourmillement d’idées sociales des années 1830 à Lyon et les initiatives actuelles. Je suis convaincue que plus on parle des expériences passées, plus elles nous servent à construire le présent et l’avenir. Un collectif informel porte cet événement. Notre base de travail est l’Echo de la Fabrique, journal ouvrier mis en ligne par le chercheur Ludovic Frobert, dans lequel nous puisons un thème fort. Pour la 11e édition qui s’est tenue du 16 au 25 novembre, le fil rouge était « Mutuellisme, deux siècles de solidarité ». Nous avons évoqué cette notion de partage et d’entraide au cours de débats, de conférences, d’ateliers et d’explorations urbaines. S’il a lieu dans toute la ville, car à l’époque 95 % de la population étaient impliqué dans le secteur de la soierie, on constate que le 1er est riche de traces d’expériences et d’utopies pour penser la société autrement. Par exemple, la première coopérative de consommateurs au monde a été créée montée de la Grande-Côte. L’héritage de cette époque fait que le 1er est toujours un vivier de réflexions, d’alternatives et d’initiatives ».

 

Valérie Zipper

Co-fondatrice de Novembre
des canuts et directrice artistique
de la Compagnie du Chien Jaune

canuts.chienjaune.eu

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer