Comité pour la défense des services publics de la Croix-Rousse

Comité pour la défense des services publics de la Croix-Rousse

Sauvegardons notre service public !

« Le comité pour la défense des services publics de la Croix-Rousse agit sur le bassin de vie de la Croix-Rousse, pentes comprises. Nous nous sommes mobilisés, avec les habitant·e.s, successivement pour défendre le bureau de poste Flammarion, l’internat Favre et le maintien de la boutique SNCF Croix-Rousse. Aujourd’hui, la direction régionale, qui avait longtemps tergiversé, est passée en force témoignant, ainsi, son mépris quant aux 22 000 « clients » ayant protesté. Elle ment en prétendant qu’un automate subsisterait alors qu’elle efface toute trace de la boutique… Nous agissons aussi pour une Maison des services publics ramenant dans nos quartiers les services des TCL, de la Caf, des impôts… La concertation engagée, actuellement avec les pouvoirs publics, se révèle décevante et confidentielle. La maison de services au public proposée ne répond pas aux besoins des habitant·e.s que nous rencontrons. En espérant que la situation ne restera pas figée, nous continuons à nous mobiliser pour redonner l’accès aux services publics à toutes et tous afin de développer lien social et solidarité. Enfin, nous allons engager une action pour le retour de l’eau en régie. Il n’est pas acceptable que Veolia réalise de substantiels bénéfices en exploitant un bien commun, la biodiversité et l’environnement. »

 

Anne Charmasson-Creus, présidente du collectif

Sauvegardons notre service public !

Permanence les 1er samedis du mois sur le marché

de la Croix-Rousse

comiteusagers.croixrousse@gmail.com

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer